Menu de catégories

Publié par le 28 Déc, 2016 | 0 commentaire

Vive le vent

Vive le vent

Le solstice d’hiver s’est installé, une nouvelle saison pour chacun de nous commence. Certains n’aiment pas cette saison en raison du froid, des tempêtes de neige, du verglas, des routes enneigées et glacées. D’autres en raffoleront pour les sports d’hiver, ski, patins et j’en passe…

Plusieurs l’appellent la saison morte, comme si il ne se passe plus rien durant l’hiver. Moi, ce n’est pas mon cas, et je trouve même que c’est une saison animée. Qui veut d’un Noël sans neige? S’il y en a, je ne les connais pas! Une des périodes les plus joyeuses de l’année se passe en hiver, car elle permet la réunion des gens que nous aimons. Et s’il fait froid, on n’a qu’à se coller un peu plus près les uns des autres.

Et il y a ceux qui trouvent le paysage triste car ils n’y voient que du blanc et du gris. Je dois porter des lunettes roses, moi j’y vois mille et une teintes. Tout dépend du regard que l’on y pose. C’est vrai que la nature est en dormance, elle a besoin de ce repos. Je trouve que j’en ai besoin aussi. Pour moi, l’hiver m’apprend à poser un regard différent sur moi. L’hiver me calme, aiguise ma patience, me demande de prendre mon temps. Il m’enseigne que si l’hiver me pose problème, je dois m’adapter à lui pour passer à travers. Une tempête survient, je dois la laisser passer pour qu’après tout redevienne au calme. Avec l’hiver, je dois attendre le bon moment pour passer à l’action. C’est un peu comme dans la vie. Une embuche survient, il me faut prendre le temps nécessaire pour la surmonter.

Quand les routes sont enneigées et glacées, elles me demandent d’agir avec prudence, de diminuer la vitesse, d’être vigilante. Quand j’ai des décisions à prendre, mettre la pédale douce pour y réfléchir plus longuement me permettra de voir toutes les options possibles pour arriver à mes fins et de choisir ce qui est le mieux pour moi.

La neige, le vent, la glace, le verglas sont des obstacles avec lesquels je devrai composer. L’hiver ne s’adapte pas à moi, c’est à moi de m’adapter à lui. C’est pourquoi je dis qu’il aiguise ma patience, qu’il me demande de ralentir pour mieux rebondir par la suite.

Alors une saison pour mettre de l’ordre en moi n’est pas une perte de temps. Au contraire, plus les années s’accumulent et plus je sens le besoin de prendre ce temps pour moi. Pour en découvrir davantage à mon sujet et savourer ce précieux moment présent. Et surtout, pour apprécier ce que je suis et toutes les bonnes choses qui m’arrivent. Comme tout le monde, il m’en arrive aussi de moins bonnes choses, mais je préfère mettre le focus sur les meilleures.

Alors comme moi, laissez-vous apprivoiser par l’hiver. Donnez-lui l’opportunité de vous surprendre, son enseignement sera très salutaire, en tout cas il l’est pour moi. Si quelques petits frissons vous transissent à l’occasion, les découvertes que vous ferez sur vous réchaufferont votre cœur et vous rendront heureux.

Et j’avoue que pour moi, mon plus grand plaisir de l’hiver est de m’habiller chaudement pour aller prendre une grande marche sous une belle neige tombant lentement et de revenir avec les joues qui picotent et me sentir bien vivante! Ça me fait tellement du bien! Bon hiver mes amis! Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver…

Dada xx

P.S. : Je profite de l’occasion pour vous souhaiter amis de Mordre dans la vie une douce et belle Nouvelle Année. Profitez de cette période de réjouissance avec les gens que vous aimez, c’est le plus merveilleux cadeau que nous fait la vie! Joyeuses Fêtes

Lynda Morin
Dada xx
Texte et photo de: Lynda Morin

 

www.mordredanslavie.com

468 ad

Publier une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *